Survivants


LA SURVIE EN 1970


icon-iL’avant

La population soviétique vit dans des zones urbaines denses où se mêlent zones industrielles et complexes administratifs. Des tours de béton surgissent sur tous les territoires reliés par des métro sous-terrain. La démographie est gérée par des programmes et des laboratoires de rentabilité. L’administration orchestre cette société nouvelle. Mais des marginaux désorganisés, que la classe politique compare à « une épidémie », résistent au système.

icon-iLe séisme planétaire

La fin du monde n’a pas lieu contrairement à l’annonce faite par l’U.N.A. Mais un séisme planétaire ébranle l’organisation soviétique. Pour les rescapés, peu nombreux, ils doivent apprendre à vivre dans un nouvel environnement nocif. En s’éloignant de son confort, la population destinée à un avenir immortel se retrouve fragilisée, victime des premiers symptômes de manque : la vision grise.

icon-iL’après

Dans un paysage contaminé et radioactif sur de grandes étendues, les survivants n’ont d’autre choix que de se laisser guider par les anciennes autorités gouvernementales soviétiques ou de trahir les autorités en rejoignant des gangs violents. Des factions armées de l’U.N.A passent les frontières, l’Armée Rouge se rallient au drapeau néo-soviétique et reste fortement attaché à l’idéologique du parti.


PEUPLE TRAVAILLEUR


Agent administratif

survivant-post-apocalyptique-1mpakt-001-agent-administratif

Rouages de la société soviétique, les agents administratifs sont très nombreux. Le cataclysme de 1970 fait une écatombe au sein de cette classe sociale inapte à la survie : faim, dévastation de leur confort quotidien, manque de Deut’, victime des survivants plus violents et épidémie de « vision grise ».

Professeursurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-002-educateur

Les professeurs, figures emblématiques des grandes écoles du Parti, chercheurs dans les centres d’éducation depuis le programme Kallista 4 en 1966, instructeurs de l’histoire, sont les porte-paroles de la propagande soviétique. Après le cataclysme les professeurs sont devenus des guides spirituels actifs ; symboles du garde-mémoire soviétique, certains sont promulgués chefs de clan.

Ouvriersurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-003-ouvrier-usine

Les ouvriers de l’U.R.S.S travaillent dans des conditions de rendements intenses. La pénibilité du travail est très souvent allégée par de lourdes machines. Les agriculteurs, par exemple, doivent savoir gérer d’immenses moissonneuses automatisées qui gèrent à la fois le rendement de la récolte et calculent les données météorologiques. Après le cataclysme certains ont rejoints l’armée, d’autres se sont spontanément confrontés à l’ancien régime pour rejoindre des marginaux.

 

Ouvrier lunairesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-004-ouvrier-lunaire

Les premiers colons lunaires sont des extracteurs ouvriers qui acheminent l’hélium 3 en Russie. Aucun « paradis lunaire », ni confort d’aucune sorte, n’existe sur le satellite, contrairement au fantasme qui a pu naître dans l’esprit du peuple soviétique. Après certaines révélations, que le Parti est parvenu à étouffer, on murmure le nom de « goulag lunaire ». Que sont devenus les ouvriers lunaires après le cataclysme ?

Cheminotsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-004-train-contre-maitre

Les cheminots ont les même soldes et droits que n’importe quel fonctionnaire. Leur statut est très particulier, il y réside une forte appartenance aux idées bolchéviks Léninistes. Depuis l’annonce méprisante faite contre l’ancien régime de Lénine et Staline, cette « communauté » accuse le nouveau régime soviétique d’Ivanova « d’ennemi du peuple ». Ils sont les seuls à pouvoir critiquer le Parti en toute liberté. Après le cataclysme les cheminots ont su garder leur communautarisme pour survivre.

Pompiersurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-007-pompier

Les pompiers ont l’image de « secouristes guerriers », l’origine vient de leur « prime de gloire » qui complète leur paye modeste. Cette course à la prime se traduit par une guerre entre casernes. Après le cataclysme ils ont été dépassé par le surnombre de victimes et se sont joints à l’armée rouge ou ont quittés les zones de contrôles pour s’organiser en « brigade » indépendante.

Agent de sécuritésurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-008-agent-de-securite

Il est coutume de dire qu’il y a plus d’agents civils que de civils dans les rues. Dans certaines zones urbaines très peu surveillées, lieux où prolifèrent les organisations parallèles marginales, il n’est pas rare de corrompre un agent de sécurité pour faciliter le trafique et la coordination de marchés parallèles. Après le cataclysme, leur rapport avec la marginalité leur a permi de mieux s’adapter à l’ère nouvelle.

Armée rougesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-009-armee-rouge

Les soldats soviétiques ont très rarement trahit le gouvernement, enrôlés après l’acceptation sans condition de la propagande insufflée par Sveta Ivanova. Après le cataclysme, ils sont restés la structure du gouvernement dans l’Europe soviétique, profitant de la logistique, des rations et du confort militaire.

Escadron de sécuritésurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-010-sous-terrain

Branche de l’armée rouge, les escadrons de sécurité sont formées pour traquer les « Rats » qui ne se sont pas soumis au traitement du programme NeoGenus et plus globalement pour arrêter les marginaux. Après le cataclysme, les escadrons ont mis à profit leur connaissance du mode de vie marginale pour le gouvernement.

K.G.Bsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-011-federaux

Les agents fédéraux, appelés aussi K.G.B, servent comme agents d’espionnage. Ils sont très nombreux en Europe Soviétique, et maintiennent l’ordre en instaurant la peur. Après le cataclysme ils sont très rapidement devenus les têtes pensantes du gouvernement ; ils incarnent la meilleure source d’informations permettant de refonder l’U.R.S.S. d’antan.

Spetsnazsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-012-spetsnaz

Le seul mot d’ordre de ces forces spéciales est l’efficacité absolue dans leurs missions par tous les moyens disponibles. Leur recrutement se base sur les entraînements à manipuler tous types d’armes, d’avoir une santé physique avec une emphase sur la résistance et la force, de connaître les techniques de surveillance, y compris la survie dans une grande variété d’environnements hostiles. Après le cataclysme, ces hommes sont devenus le points forts du gouvernement encore en place.

Vétéran soviétiquesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-013-veteran

Survivants de la deuxième guerre mondiale, survivants de la guerre nucléaire, survivants des conflits séparatistes, l’ère nouvelle post-apocalyptique n’est qu’un défit de plus dans leur existence.

Opérateur NeoGenussurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-014-technicien-neogenus

Les techniciens de NeoGenus ont été déterminant dans le bon fonctionnement du traitement au Deut’ orchestré par le gouvernement à la totalité du peuple soviétique. Les NeoGéniciens, directement liés aux versions du programme Kallista, s’occupent de répondre aux directives de NeoGenus.

Politiciensurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-015-politicien

Les hommes politiques suivent le projet qu’orchestre la présidente Sveta Ivanova sous les conseils innovants de Neogenus. Leur rôle est d’appliquer les lois, d’apaiser la population, d’écouter les revendications et d’y remédier au plus vite. Le cataclysme a mis un terme aux actions passées des politiciens. Certains sont parvenus, malgré le chaos ambiant, à démanteler des réseaux clandestins, à repousser des actions terroristes « 11 » ; d’autres usent de leur statut pour obtenir des passe-droits vers des réseaux clandestins, des chefs de gangs, et des contrebandiers.

 


INDÉPENDANTS


Investigateursurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-016-reporter

Voix de la contestation, porteurs de vérité, traqués par le gouvernement pour les faire taire. Après le cataclysme certains investigateurs journalistes ont pu aider des communautés entière à éviter des pièges tendus par le gouvernement pour rassembler des civils, notamment lors de la rafle en France pour éliminé tous les civils dans les métros susceptibles d’avoir contractés la vision grise.

Mécaniciensurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-017-mecanor

Les mécaniciens sont les seuls marginaux indépendants autorisés à œuvrer pour le bien des civils de l’union soviétique. Après le cataclysme, leurs compétences sont des plus appréciés au vu des nombreuses machines en panne prête à redémarrer pour le bien de certaines communautés.

Médecinsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-018-soigneur-marginal

Certains ont suivit des études au sein du gouvernement, ont suivit les plans d’Ivanova, d’autres se sont marginalisés et n’ont pas adhérés au projet Kallista, s’opposant avec vigueur aux NeoGéniciens. Après le cataclysme, les soigneurs ont été un atout majeur dans les soins à administrer aux survivants.


PARASITES SOCIAUX


Dealersurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-019-dealer

Vendre de la drogue est non seulement interdit, mais surtout très dangereux à partir de 1966, lorsque le Deut’ fut administré à toute la population. Le mélange détonant du Deut’ et de la drogue décuple les effets des drogues rendant certaines victimes totalement déconnectées de la réalité. Après le cataclysme les dealers ont eut beaucoup de succès auprès des survivants souhaitant échapper, un temps soit peu, au cauchemar de la nouvelle ère.

Prostituésurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-020-prostitue

Seule et unique activité en marge mais tolérée par le gouvernement. Après le cataclysme, cette activité fut à la base de négociation entre les gangs et apaisa les tensions les plus virulentes.

Contrebandiersurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-021-passeur

En plein activité avant le cataclysme, les contrebandiers sont plus ou moins populaires selon le type de marchandises vendus. Certains ont des contacts avec d’autres contrebandiers des zones voisines de l’U.N.A. Après le cataclysme, les contrebandiers ont naturellement continué leurs affaires, devenant parfois des personnalités incontournables et influentes.

Passeursurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-022-guide

Les passeurs ne sont pas nombreux. Ils offrent leur service pour des ballades dans des zones interdites, connaissent certains points de contrôle et la faiblesse des sécurités militaires. Après le cataclysme ces guides sont devenus des atouts indispensables à la survie de certaines communautés. Certains ont même étaient recrutés par l’armée rouge.

Tueur à gagesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-023-tueur-a-gage

Vétérans de l’armée rouge, agents de l’ordre de civil corrompus ou simple marginal doué dans l’exécution, le nombre croissant de tueurs à gage sur le sol de l’Union Européenne Soviétique a influé sur le coût de l’homicide ; à cette époque il est moins couteux et moins risqué de régler un conflit par le meurtre que par la justice. Après le cataclysme les tueurs à gage sont devenus de coriaces mercenaires préparés à affronter la mort et la survie.

Membre de gangsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-024-gang

Les gangs pullulent avant le cataclysme. Ils gérent les affaires sombres et illégales, conservent leur souveraineté dans des quartiers laissés sans surveillance. Leur buisness est large : prostitution, drogue, marché noir. D’autres défendent des idéologies et agissaient avec plus ou moins de virulence. Après le cataclysme, les gangs ont créé de véritable communauté en imposant leur valeur, leur lois et leur coutume.


ENNEMIS DU PARTI


Activiste terroristesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-025-revolte

En marge, ces extrémistes n’ont pour seul but que d’éveiller les consciences de la terrible tyranie dictatorial d’Ivanova. Leurs actions visent essentiellement les centres administratifs. Après le cataclysme, ces individus se sont très vite adaptés à la nouvelle ère, heureux que le grand séisme ait accompli l’ébranlement à grand échelle du gouvernement soviétique.

Prophètesurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-026-illuminé

A l’écoute de leur folie, les illuminés se marginalisent de manière naturelle à l’ordre imposé par le gouvernement soviétique pour mieux prophétiser. Après le cataclysme certains se sont révélés annonciateur de fin du monde, guide spirituel ou sage.

Ratsurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-027-rat

Le gouvernement soviétique nomme « Rats » les personnes qui se sont volontairement marginalisées pour fuir la quatrième phase du programme Kallista en 1966. Ce sont des familles entières qui se sont réfugiées dans des zones de survie parallèles : égouts, complexes abandonnés, zones interdites déclarées irradiées… Ils sont souvent en contact avec des marginaux pour leur trafique. Après le cataclysme les Rats se sont révélés être plus aptes à la survie, n’ayant nul besoin de confort, de Deut’ ou de technologie.

Déserteur de l’U.N.Asurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-028-deserteur-una

L’Europe soviétique est morcelée par des micros territoires appartenant à l’U.N.A. Après le cataclysme certains soldats de l’Union anglo-saxonne ont du chercher à survivre en désertant leur territoire.

Membre de l’U.N.Asurvivant-post-apocalyptique-1mpakt-029-unite-anglosax

Après le cataclysme l’Europe soviétique peine à remettre de l’ordre sur son territoire désolé. Les hauts gradés de l’armée rouge s’accordent à dire que le chaos ambiant profite à l’ennemi, l’épidémie impérialiste s’engouffre dans les brèches de zones non sécurisées pour renverser le pouvoir soviétique.