1968 | CINQUIÈME PHASE DU PROJET KALLISTA : LES CENTRALES À FUSION

1968 | CINQUIÈME PHASE DU PROJET KALLISTA : LES CENTRALES À FUSION

Les applications civiles et industrielles des centrales nucléaires ont nettement démontré que les nations ayant le plus de capacités énergétiques dominent le monde. C’est ainsi que l’U.R.S.S poussa les U.S.A à la reddition durant la guerre nucléaire.

Des chambres à vide en forme de tore voient le jour. On y expérimente la fusion avec les premières ressources lunaires composées d’hélium 3 ramené par Leonov. L’essai expérimental passe très vite à la mise en application de centrales civiles et industrielles. L’U.R.S.S met en oeuvre tous ses efforts dans la construction massive de ces centrales et reste dans l’attente du retour de la coûteuse exploitation lunaire.

L’été 1968, sept boules de feu traversent l’atmosphère. De lourdes cargaisons heurtent le sol russe suivies de la capsule d’habitation. La mission Kallista est un succès. Sept cargaisons pleines, soit 75 tonnes d’hélium 3, sont arrivées sur terre. Les centrales à fusion surproduisent de l’énergie. Personne ne pourra rendre hommage aux héros revenus sur terre avec la précieuse ressource, préférant « officiellement » rester anonymes. En l’absence de héros à vénérer, l’helium 3 incarne l’élan héroïque.

Pendant deux ans, l’U.R.S.S connaît une fulgurance technologique sans précédent ; nanotechnologie, intelligence artificielle, cybernétique, … rien ne peut arrêter son accroissement. L’avenir semble se profiler comme une incontestable hégémonie soviétique planétaire.

Les élections américaines de 1969 s’annoncent mouvementées : Carter se présente comme républicain-démocrate contre Hall bien déterminé à convaincre sur son choix de société nouvelle en s’appuyant sur là toute-puissance Union Soviétique. Mais lors d’un vote à bulletins secrets, le Parlement américain valide l’abolition de la limite des mandats présidentiels et dans le même temps Nixon s’autoproclame président. Les États-Unis auraient sans aucun doute étaient dirigés par un président communiste si Nixon n’avait pas prouvé par la force qu’il disposait des vrais pouvoirs aux U.S.A. Cette décision va provoquer une véritable guerre civile sur le sol américain.